Suis je en droite de saisir mon ancienne entreprise aux prud’hommes?

Question détaillée

Question posée le 14/11/2017 par Laulauw

Bonjour,

J’ai été licencié pour faute grave de mon ancienne entreprise début mars 2017 suite à un abandon de poste debut janvier 2017. Depuis mon entrée dans l’entreprise en août 2014 pour un contrat en CDI temps complet 35h de vendeuse je n’ai jamais passé de visite médicale (qu’elle soit d’entrée, périodique ou de changement de conditions de travail) malgrès mes multiples demandes. Jai, à partir février 2016, signé plusieurs lettres de mission afin d’être au même statut qu’une responsable de boutique (Sans changer mon contrat d’origine). Ces lettres passaient mon temps de travail à 39h (de temps en temps jusqu’à 50h semaine) et augmentaient mon salaire. Mes collègues m’appelaient très souvent le soir tard ou pendant mes jours de congés chez moi pour des questions concernant le travail alors que je leur demandait de ne plus le faire sauf extrême urgence car cela empiétait sur ma vie privé. La direction envoyait régulièrement une autre responsable pendant mes congés, elle modifiait mes plannings, mon organisation et ne me permettait plus de travailler ni sereinement ni dans de bonnes conditions. En décembre 2016 la direction a mis fin à mes missions car j’ai écrit une lettre aux ressources humaines de l’entreprise disant que mon avis positif et négatif sur une de mes vendeuse qui a vu sa période d’essaie prendre fin pendant un arrêt maladie et placé dans la boutique de la responsable qui me pourrissait la vie. Je n’était plus en était psychologique de me présenter sur mon lieu de travail c’est pour quoi j’ai fait un abandon de poste suite à 2 arrêts maladie.

De plus, aujourd’hui en reconversion, je me rend compte que cette entreprise ne m’a accordé que 11h de formation sur mon compte personnel de formation, au lieu d’environ 48 si je calcule selon les textes et sans jamais en avoir bénéficié en interne ou en externe.

Suis-je en droit de les saisir ou cela est peine perdu?

Merci d’avance de votre réponse

Cordialement

Signaler cette question

1 réponse d'expert

Réponse envoyée le 16/11/2017 par François

Bonjour,

Pouvez-vous préciser si le fait que vous n'ayez pas pu bénéficier de la médecine du travail vous a causé un préjudice ? Votre médecin a-t-il pensé qu'en bénéficiant d'un examen par le médecin du travail vous auriez pu échapper à un problème de santé ?

D'autre part, qu'entendez-vous par le fait que la nouvelle responsable de la boutique dans laquelle vous avez travaillé vous pourrissait la vie ?

Bien sincèrement.

Signaler cette réponse
0

personnes ont trouvé cette réponse utile

4 commentaires

Commentaire posté le 16/11/2017 par Anonyme

Bonjour, mis à pars ma vue qui à énormément baissé et un état de fatigue physique et psychologique intense, non cela ne m’a pas porté préjudice de n’avoir pas bénéficié de visite médicale mais il me semblait que cela était obligatoire à l’embauche.
La responsable m’a pourrit la vie dans l’ancienne boutique où j’étais responsable, modifiant les plannings de mon équipe et les miens, me mettant en sous effectif dans des périodes de préparation de soldes et de fêtes de fin d’année, modifiait toute mon organisation de travail etc.... j’ai donc refusé de travailler sous ses ordres lorsque j’ai été rétrogradé.
Cordialement

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 21/11/2017 par François

Bonsoir,

Il est exact qu'en vertu du Code du travail vous auriez dû bénéficier d'une visite médicale d'embauche. En outre, vous avez intérêt à contacter une association d'aide aux victimes de harcèlement moral. Pouvez-vous préciser dans quel département vous demeurez ? Quel est le motif de votre rétrogradation ?

Sincèrement.

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 27/11/2017 par Anonyme

Bonjour,
J’habite et travaillais à paris.
J’ai été rétrogradé suite à une lettre écrite aux RH disant que ma collègue, dont la période s’essaie a été rompu durant son arrêt maladie, avait un mauvais comportement et un style vestimentaire non adapté à la marque mais que malgré cela elle n’était jamais en retard et avait un bon contact clients. Suite à ca on m’a dis que j’étais naïve, idiote et que c’était comme si je mettais la direction en porte à faux car cette personne a menacé d’envoyer l’entreprise en jugement (ce dont je n’était pas au courant): en résumé c’est comme si c’était moi qui envoyais l’entreprise aux prud’hommes... la direction a donc mis fin à mes lettres de missions et changé de boutique (celle justement sous la responsabilité de la personne qui mettait à mal mon travail et où je ne suis jamais allé car j’ai fait un abandon de poste).

Cordialement

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 29/11/2017 par François

Bonsoir,

Dans ce cas, je vous conseille de demander à l'ordre des avocats de Paris si vous pourriez consulter gratuitement un avocat spécialisé dans le droit du travail.

Sincèrement.

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Ces pros peuvent vous aider